Art and Archaeology Exhibitions
You are in:  Home > Art > Exhibitions   •  Archives   •  send page to a friend






Jean Francois Millet
Millet: Un paysan reposant sur sa houe (1863)
Los Angeles, J. Paul Getty Museum


Vincent van Gogh
Van Gogh: Le Batteur de blé (1889)
Amsterdam, Van Gogh Museum

Millet, Van Gogh
au Musée d'Orsay


Par Patricia Boccadoro

PARIS, 7 Octobre 1998 - Une exposition fascinante, Millet / Van Gogh, où sont présentées des oeuvres tirées des collections européennes et américaines, a ouvert ses portes le 14 septembre dernier au Musée d'Orsay.

Des tableaux de Jean-François Millet (1814-1875) s'y trouvent accrochés à côté de ceux de son disciple et fervent admirateur, Vincent Van Gogh (1853-1890), ces derniers étant des "copies" assidues des oeuvres du Maître français.

Loin de reproduire tout simplement les scènes rurales de Millet qui sont d'une grande sobriété, Van Gogh a créé des oeuvres de génie précurseurs du mouvement Impressioniste. Les bruns foncés et les gris sombres de Millet se voient sublimés dans des oeuvres baignées de soleil et éclatantes de verts, de bleus et de jaunes irisés.

"Ce ne sont pas des copies," avait expliqué Van Gogh à son frère Théo, "mais des traductions dans une autre langue."

Inspiré par son Maître, Vincent Van Gogh réinventa plusieures des toiles de Millet, y compris La Sieste, Semeur, L'Hiver aux corbeaux et Les Premiers Pas au cours de sa convalescence à Saint-Rémy-de- Provence pendant l'été de 1889. S'agissant d'un exercice pour sa propre gouverne, le hollandais n'avait jamais eu l'intention que ces toiles, parmi ses plus belles, seraient un jour mises en vente.

Van Gogh avait découvert l'oeuvre de Millet lors d'une exposition à l'Hôtel Drouot quatre ans auparavant, et avait comparé cette expérience à une promenade "en terre sainte", ne voyant dans l'oeuvre de l'artiste-peintre français que la recherche de Dieu et de l'Eternité à travers ses scènes bucoliques et ses paysages. Il ignorait totalement que Jean-François Millet mangeait copieusement, avait des amis riches ou que ses toiles se vendaient bien.

Quand le hollandais, torturé, s'installa à peine un an plus tard à Auvers-sur-Oise, l'influence de Millet, l'artiste qui pour lui avait lutté toute sa vie pour se rapprocher de Dieu, s'était éclipsée et plus rien ne pouvait empêcher la tragédie finale. Le 27 juillet 1890 Vincent Van Gogh tenta de prendre sa vie, et mourrut deux jours plus tard des blessures qu'il s'était infligées.

L'exposition est organisée par la Réunion des musées nationaux/musée d'Orsay en collaboration avec le Van Gogh Museum d'Amsterdam, et a pu être réalisée grâce au soutien de LVMH.

Musée d'Orsay 1, Rue de la Légion d'Honneur 75007 Paris

Millet / Van Gogh: 14 septembre 1998 - 3 janvier 1999


Photos: Musée d'Orsay


[ email to editor | Back to Art & Archaeology| Back to Culturekiosque]

If you value this page, please tell a friend or join our mailing list.



Copyright © 1996 -1998 Culturekiosque Publications Ltd
All Rights Reserved