Art and Archaeology Exhibitions
You are in:  Home > Art > Exhibitions   •  Archives   •  send page to a friend

titre


Par Philippe Broad

PARIS, 23 mars 1998 - La position française de leader mondial en articles de luxe n'est pas un phénomène récent. Depuis la deuxième moitié du 18e siècle jusqu'à la dernière guerre mondiale, les artisans de Paris, de toutes corporations confondues et connus mondialement pour la qualité de leur travail et le design de leurs articles, plaçaient Paris dans les tous premiers rangs des villes industrielles du monde. Ils produisaient toutes sortes d'articles de luxe dans de petits ateliers éparpillés dans toute la ville. Mais leur création collective de richesse dépassait celle de bon nombre de nouveaux centres nés de la révolution industrielle tels Birmingham ou Manchester.

Ornements de coiffure en forme de feuilles

"Chaumet Paris, deux siècles de création", qui ouvre le 25 mars 1998 au Musée Carnavalet (le musée de l'histoire de Paris), propose une rétrospective des créations du célèbre joailler et orfèvre de la Place Vendôme, depuis sa fondation en 1780 par Marie-Etienne Nitot jusqu'à nos jours. Désigné fournisseur officiel de Napoléon en 1802, la réputation de Nitot traverse rapidement les frontières. Bientôt sa clientèle pour bijoux et objets d'art s'élargit vers l'aristocratie de toute l'Europe continentale.

La scénographie de Bruno Moinard apporte une vision historique à l'exposition à l'aide de tableaux peints - tel le portrait de la grand-duchesse de Bade, 1806 (Palais Princier de Monaco), juxtaposé avec le collier et les pendants d'oreilles en émeraudes et brillants qui lui ont appartenu, prêtés par le Victoria and Albert Museum - de photographies, ou de manuscrits évoquant les personnalités les plus marquantes de la société élégante pour laquelle ces objets étaient réalisés. Le visiteur évoluera progressivement à travers les styles créés par Nitot, Fossin, Morel, Chaumet et ses descendants pour répondre aux goûts de chaque époque - Empire, Restauration, Monarchie de Juillet, Second Empire, "Belle Epoque", l'entre-deux-geurres, et l'après-guerre jusqu'à l'époque actuelle.



Ainsi, de génération en génération, trouvera-t-on une continuité dans les objets dont on pourra suivre l'évolution - bijoux sentimentaux, épées cérémoniales, tabatières qui se transforment en étuis à cigarettes 125 ans plus tard, et bien entendu, le diadème. Les parures - ensemble de diadème, collier, boucles d'oreilles et bracelets - à commencer par celle créée par Nitot pour l'impératrice Joséphine - deviennent une grande tradition chez Chaumet. Une "salle des diadèmes" a été aménagée spécialement, en annexe de l'exposition principale, où seront présentés 300 répliques en maillechort de modèles créés depuis le début du 20e siècle.

Cliquer ici pour les dates et heures d'ouverture de l'exposition



[email to Art & Archaeology | Back to Art & Archaeology]

If you value this page, please tell a friend or join our mailing list.



Copyright © 1996 -1998 Culturekiosque Publications Ltd.
All Rights Reserved