KlassikNet: 101 Best Classical CDs
You are in:  Home > KlassikNet: Classical Music > 101 Best Classical CDs (English): Special Feature   •  Archives   •  send page to a friend

CONCERT DU NOUVEL AN A VIENNE, 1989 (Johann & Joseph Strauss)
Wiener Philharmoniker
Carlos Kleiber, conductor
Sony Classical

Les viennois jouent Johann Strauss comme les cariocas la samba. Ces valses et polkas qui étaient la Techno et la House de la Vienne impériale, la télé nous les sert chaque 1er janvier pour soulager nos gueules de bois. Carlos Kleiber, plus speed que jamais en ce Concert du Nouvel An 1989, électrise la salle et son public amidonné.

MUSIQUE ANCIENNE ET BAROQUE


CHANT CISTERCIEN (12th century)
Ensemble Organum
harmonia mundi

La pub "Chaussée aux Moines" vous énerve? Vous souhaitez vous replonger dans l'atmosphère envoutante du Nom de la Rose, le roman d'Umberto Eco? Ce disque est pour vous. Enregistré à Fontfroide, non loin de Montpellier, dans l'une des plus célèbres abbayes cisterciennes de France, ce recueil de monodies du XIIe siècle vous fait entrer dans un monde sonore d'un hiératisme fascinant. L'Ensemble Organum, réputé pour ses voix de granit, est le guide le plus sur.

JOSQUIN DESPREZ (ca 1440-1521): Missa Pange Lingua
Ensemble Organum & Ensemble Clément Janequin
harmonia mundi

Compositeur flamand, Josquin Desprez (ou Josquin des Prés) est reconnu comme le plus grand génie musical du Moyen-Age finissant. Son chef d'oeuvre la Missa Pange Lingua représente l'apogée de la polyphonie franco-flamande et occupe dans l'histoire une place aussi importante que la Messe en si de Bach, la Grande Messe en ut de Mozart ou Flamenco Sketches de Miles Davis. Réunis sous la direction de Marcel Pérès, l'Ensemble Organum et l'Ensemble Clément Janequin rendent à cette musique son mystère et son impact quasi-hypnotique. Il n'y ont aucun rivaux.

ALLEGRI (1582-1652): Miserere
PALESTRINA (ca 1525-1594): Missa Papae Marcelli
MUNDY (ca 1529-ca 1591): Vox Patris Caelestis
The Tallis Scholars
Gimell

Ensemble vocal dirigé par Peter Phillips (un anglais grand teint), les Tallis Scholars comptent peu de rivaux dans le répertoire sacré de la Renaissance. Si la publication au début des années 80 de cet album associant l'ensorcelant Miserere d'Allegri et l'extatique Messe du Pape Marcel de Palestrina, fit l'effet d'une bombe, c'est que les Tallis Scholars déployaient un raffinement, un luxe sonore proprement inoui.

SCHÜTZ (1585-1672): Musikalische Exequien - Les sept dernières paroles du Christ
Peter Schreier, Siegfried Vogel, Theo Adam
Dresdner Kreuzchor
Rudolf Mauersberger, direction
Berlin Classics

Né en Thuringe en 1585, mort à Dresde en 1672, Heinrich Schütz peut-être considéré comme le père de la musique allemande. Premier compositeur germanique à avoir assimilé les trésors de la musique italienne (vénitienne en particulier) il laisse une oeuvre qui, tout en assumant l'héritage du passéé frappe par sa puissance visionnaire. Les compositions réunies sur ce disque comptent parmi ses plus hauts chefs d'oeuvre. Elles sont l'écho d'une Allemagne ravagée par la boucherie que fut la Guerre de Trente Ans. Dépositaires d'une tradition remontant à Schütz lui-même, les interprètes de ce disque réalisé en RDA en pleine Guerre Froide, rendent à cette musique son austère grandeur. Prise de son magnifique.

MONTEVERDI (1567-1643): Les Vêpres de la Vierge
Monteverdi Choir
English Baroque Soloists
John Eliot Gardiner, direction
Archiv Produktion

Enregistrée "live" dans la Basilique Saint-Marc de Venise dont Monteverdi fut pendant plusieurs décennies le maître de chapelle, cette interprétation "survitaminée" des Vêpres de la Vierge renouvelle la question. Sous la baguette du chef britannique John Eliot Gardiner, pour lequel cette musique n'a plus de secret, les English Baroque Soloists et le Monteverdi Choir accomplissent des prodiges de virtuosité.

SCARLATTI (1685-1757): 22 Sonates pour clavier
Pierre Hantaï, clavecin
Astrée-Auvidis E 8502

Oeuvres de chevet de générations de pianistes et clavecinistes, les sonates pour clavier de Domenico Scarlatti (555 au total!) sont des pièces éminemment virtuoses, d'une foisonnante richesse musicale. Composées en partie à l'attention de Maria Barbara, princesse portugaise qui épousa en 1729 le futur Roi Fernando d'Espagne, ces oeuvres courtes constituent le sommet de la musique baroque ibérique. Le jeune claveciniste français Pierre Hantaï en exalte l'élégance et la verve "pétaradante".

BACH (1685-1750): 6 Suites pour violoncelle
Pierre Fournier, violoncelle
Deutsche Grammophon

Bible de tous les violoncellistes (redécouverte par Pablo Casals) les 6 Suites de Bach sont le cycle auquel tout soliste souhaite un jour se mesurer. Même si Pablo Casals, Janos Starker, Yo-Yo Ma, Paul Tortelier, Anner Bylsma, Mstislav Rostropovitch ont chacun donné une interprétation importante de ce corpus, c'est vers l'équilibre souverain de Pierre Fournier (1906-1990) que l'on se tournera en priorité. Un grand Bordeaux.

BACH (1685-1750): 6 Sonates en trio
Ton Koopman, orgue
Archiv Produktion

L'orgue occupe dans l'oeuvre de Bach une place cruciale et les Six Sonates en trio sont considérées par la plupart des spécialistes comme le cycle le plus achevé du Cantor. Virtuose hors du commun, l'organiste hollandais Ton Koopman prend soin de mettre en lumière le caractère presque intimiste de ces pages. Réalisé sur un instrument de toute beauté, cet enregistrement comblera les mélomanes les plus et les moins avertis.

BACH (1685-1750): Concertos pour violon
Thomas Zehetmair, violon
Amsterdamse Bach Solisten
Teldec

A l'instar des célébrissimes Concertos Brandebourgeois ou des concertos pour clavier, les concertos pour violon illustrent l'aisance magistrale de Bach dans la musique concertante. Mis à part leur virtuosité d'écriture, ces oeuvres possèdent une séduction et un allant rythmique qui les rendent proprement irrésistibles. Par son élégance et son engagement sans faille, le violoniste autrichien Thomas Zehetmair (né en 1961) renouvelle de manière spectaculaire une discographie pourtant déjà fort riche.

BACH (1685-1750): Le Clavier bien tempéré (vol.I & II)
Ton Koopman (clavecin)
Erato

Immense encyclopédie de quarante-huit préludes et fugues, pain quotidien de tous les pianistes, Le Clavier Bien Tempéré fut en fait composé pour le clavecin. Certains grands maîtres du piano affirment d'ailleurs que ce vaste cycle ne sonne convenablement qu'au clavecin. Le bouillant claveciniste hollandais Ton Koopman prend ce monumental chef-d'oeuvre à bras-le-corps pour en restituer l'immense variété de climats.

BACH (1685-1750): Passion selon Saint Matthieu
Lucia Popp, Marjana Lipovsek, Peter Schreier, Theo Adam
Rundfunkchor Leipzig
Staatskapelle Dresden
Peter Schreier, direction
Philips

Avec la Passion selon Saint Matthieu, Bach mêle récit dramatique et réflexion métaphysique. A la fois évangéliste et chef d'orchestre, Peter Schreier (né à Meissen près de Dresde en 1935) signe, à la tête d'un orchestre et d'un choeur de toute beauté, une version qui, tout en étant absolument musicologically correct, possède cette électricité et ce souffle que l'on cherche en vain dans les interprétations sur instruments d'époque.

PURCELL (1659-1695): Music for a while - O Solitude
Alfred Deller (haute-contre)
harmonia mundi

Henry Purcell fut le plus grand compositeur anglais de l'ère baroque. Les pièces réunies sur ce disque illustrent l'aisance stupéfiante avec laquelle il créait l'illusion du temps suspendu. Alfred Deller (1912-1979) fit oeuvre de pionnier en faisant revivre un répertoire longtemps oublié mais surtout en imposant la voix de haute-contre aux publics du monde entier.

DOWLAND (1563-1626): Musicke for Lute
Paul O'Dette (luth)
Astrée-Auvidis

Figure emblématique de la musique élizabéthaine, romantique avant la lettre, l'anglais John Dowland est avant tout connu, pour son oeuvre de luth. Ce recueil réunissant quelques-unes de ses pièces majeures est interprété par Paul O'Dette, sans doute le plus grand luthiste vivant.

RAMEAU (1683-1764): Platée
Gilles Ragon, Jennifer Smith, Guy de Mey, Vincent le Texier
Les Musiciens du Louvre
Marc Minkowski, direction
Erato

Créée à Versailles en 1745, cette comédie féroce et dévastatrice dans laquelle Jupiter fait mine de "flasher" sur la nymphe des grenouilles, eut un impact comparable au Père Noël est une ordure. Il faudra attendre Le Nez de Chostakovitch pour retrouver un ouvrage allant aussi loin dans le burlesque et l'absurde. Dirigé "tambour battant" par Marc Minkowski (né en 1962), Platée est un opéra que l'on rêve de voir un jour monté par la troupe de Jérôme Deschamps.

HANDEL (1685-1759): Messiah
Monteverdi Choir
English Baroque Soloists
John Eliot Gardiner, direction
Philips

Comparé aux passions de Bach, oeuvres métaphysiques d'un puissant souffle dramatique, Le Messie de Haendel offre une vision quasiment hollywoodienne du martyr de Jésus. Champion incontesté de Haendel, John Eliot Gardiner trouve d'emblée le ton juste de cette fresque à grand spectacle.

HANDEL (1685-1759): Water Music
English Baroque Soloists
John Eliot Gardiner, direction
Philips

La célébrissime Water Music de Haendel fut écrite à la gloire du roi d'Angleterre George Ier. Elle fut créée en 1717 sur la Tamise, à l'occasion de délirantes fêtes nautiques. A la tête d'un orchestre sans rival dans ce répertoire, John Eliot Gardiner rend à cette musique de circonstance un éclat sans emphase.

VIVALDI (1678-1741): Les Quatre saisons
The English Concert
Trevor Pinnock, direction
Archiv Produktion

Notoirement surenregistrées, matraquées sur les répondeurs de toutes les banques et compagnies d'assurance, Les Quatre Saisons d'Antonio Vivaldi admettent, comme tout chef-d'oeuvre digne de ce nom, une variété d'approches et d'éclairages inépuisable. Le chef anglais Trevor Pinnock a signé une version (sur instruments d'époque) dont la splendeur, la fièvre et l'intelligence n'ont jamais été égalées.

If you value this page, please tell a friend or join our mailing list.



Copyright © 1996 - 2001 Culturekiosque Publications Ltd
All Rights Reserved