You are in:  Home > Nouveau: Popular Culture >    •  Archives   •  send page to a friend
Les 101 Gestes du Président Américain

No. 24: L'Appel Direct au Peuple: Exercice Périlleux

Par Harold Hyman

"Le peuple américain a choisi un président d'un parti et un Congrès de l'autre. Assurément, le but n'était pas d'aggraver encore les politicailleries."

Bill Clinton, 2e discours inaugural, 20 janvier 1997*

PARIS, 19 SEPTEMBRE 2009-Parfois le président sent que le Congrès va bloquer tout ce qu'il pourrait proposer. Ce cas de figure s'est présenté plusieurs fois: sous George W. Bush à partir de 2007, à Bill Clinton à partir de 1994, à Jimmy Carter dès 1978, à Woodrow Wilson en 1919.

Deux raisons expliquent ce bloquage: soit le président a perdu la majorité parlementaire dans une ou deux des Chambres, auquel cas il n'a rien à espérer; soit le président ne fédère pas la totalité de son propre parti même si celui-ci est majoritaire.

Posture Périlleuse pour Carter et Clinton

Ce bloquage peut amener le président à entamer une posture périlleuse: l'ouverture directe au peuple. Il se lance alors dans un plaidoyer pour sa cause, visant directement "les Américains", comme l'a fait Bill Clinton en 1997. Il en a résulté l'arrivée de démocrates supplémentaires malgré la reconduction d'une majorité républicaine, pour les élections du « mi-mandat » de novembre 1998. Bill Clinton ne put capitaliser sur cette embellie, le scandale Lewinsky venant le ralentir en 1998. Mais à l'heure de quitter la Maison-Blanche, fin 2000, il avait atteint un cote de popularité de 66% - record pour un président en fin de mandats.

L'ouverture envers « le peuple » - manière de marquer des points de popularité aux dépens du parti majoritaire au Congrès - a été utilisé avec moins de succès par Jimmy Carter, et par Woodrow Wilson avant lui. Pour Carter, il s'agissait de fédérer suffisamment d'Américains autour de sa "guerre" énergétique: "La crise énergétique est l'équivalent moral de la guerre". Cette guerre qu'entrepris le Georgien allait lui infliger une défaite, et détériorer encore son image d'incapable politique. En effet, les observateurs de l'époque ont pu dire que même les députés foncièrement d'accord avec les choix idéologiques de Carte furent déroutés par sa manière maladroite dans ses contacts avec le Congrès; plus d'un glissa ainsi dans le camp de Ted Kennedy, qui lors des primaires lança un défi à Jimmy Carter qui oeuvrait pour sa réélection en 2000.

Dans le cas de Wilson, il s'agissait d'amener les États-Unis à adhérer à la Société des Nations, qu'il avait si puissamment souhaité et obtenu des Européens mais que le Congrès refusa de voter. Wilson fit d'incessantes interventions publiques dans le pays en 1919, mais fut frappé d'une crise cérébrale et dut se taire jusqu'à sa mort.

Barack Obama le Tacticien

Barack Obama, qui peine à imposer sa réforme sur la Couverture médicale; est-il en train de tendre la main à l'Amérique réelle, afin de contourner le Congrès? En apparence du moins, c'est ainsi qu'il agit. Mais il est parfaitement au courant des tribulations de Jimmy Carter et surtout de Bill Clinton. Ce dernier échoua totalement dans sa tentative d'introduire la couverture médicale universelle. Or Obama agit très tôt dans son premier mandat : la bataille avec les Républicains sera menée bien avant les mi-mandats. C'est sans doute là la tactique du président. Peut-être sera-t-il le premier président à en appeler au peuple pour véritablement faire passer son programme.

*The American people returned to office a President of one party and a Congress of another. Surely, they did not do this to advance the politics of petty bickering...
http://clinton2.nara.gov/WH/html/1997-01-20.html

Harold Hyman, journaliste franco-américain basé à Paris, s'intéresse à la diplomatie culturelle. Il a travaillé pour RFI, Courrier International, Radio Classique (rédaction économique). Il est actuellement spécialiste des questions de diplomatie et de politique américaine à BFM TV.

Archives Culturekiosque liés

Les 101 Gestes du Président: No. 23: Le Président Reçoit les Musulmans pour L'iftar



[ Feedback | Home ]

If you value this page, please send it to a friend.

Copyright Ã'© 2009 Euromedia Group, Ltd. All Rights Reserved.